Le pardon qui libère 


J’ai longtemps été une personne pleine d’amertumes et de rancunes envers les personnes qui me faisait du mal. A un point où ça en devenait même maladif. L’envie de vengeance grandissait en moi et je souhaitais même parfois le malheur de ces dernières. On ressent quelqu’un de crispé, aigri, amer. On croit que personne ne voit ce que l’on ressent mais pourtant ça se lit sur notre visage et dans notre être à travers les paroles qu’on libère. Mais punaise qu’est ce qu’on souffre! à fouiner tout les jours dans la vie de l’autre pour voir quel malheur lui est arrivé à travers les différents réseaux sociaux, les personnes qui sont en relation avec elle ;mais à notre plus grand désespoir on comprend que la fameuse roue ne tourne toujours pas, elle est même bien en place et n’a pas l’air de vouloir bouger d’un cran. Cette personne avance dans sa vie, tout va pour elle dans le meilleur des mondes, on se trouve des excuses, « aka c’est une facette! » c’est pas vraiment ce qui se passe dans sa life! » « Et puis toute façon Dieu me rendra justice un jour » et puis en parlant de Dieu pourquoi il permet que moi je souffre comme ça alors que c’est pas moi la méchante dans l’histoire? Concrètement on ne se rend pas compte de l’énergie qu’on dépense à ressasser le passée, ce qu’on nous a fait subir, à se plaindre, à épier. On n’en peut plus d’attendre que ce qui doit arriver, n’arrive toujours pas au bout de 3, 6 mois, 1 an et puis 2…

Voilà bientôt 5 ans nous sommes toujours au même stade et la personne à qui on en veut a bien évolué et puis y’a nous… on est au même stade. On a tellement été fermé dans notre monde plein de rancunes qu’on a oublié de vivre, d’avancer, d’accomplir tellement de projets parce que nos yeux, nos pensées et notre temps étaient tournés vers le passée. Parce qu’on a pas réussi à tourner la page, on a accepté une lueur de pardon. On se dit qu’on pardonne mais on n’oublie pas parce que cette personne n’a jamais demandé le pardon. C’est le type de pardon qui pardonne avec la bouche mais pas avec le coeur parce qu’on oublie pas justement et on ne ne veut même pas oublié. On se dit qu’on a pardonné parce que à l’église on nous prêche le pardon tout les dimanches et qu’on pense faire bien mais au fond la blessure est là, on attends toujours notre vengeance pour être réconforté par le mal-être de l’autre. Et l’histoire peut continuer ainsi d’années en années avec le coeur et l’âme plein de rancunes envers les autres. Le temps apaisera la douleur, le temps pansera les blessures… Non le temps n’y fera rien, le temps ne viendra qu’atténuer tout ça, mais certains jours, le temps vous fera retourner en arrière pour vous rappeler à quel point vous avez été blessée, à quel point vous avez été humilié, salit, rabaissé et trahi.


Un beau jour j’ai connu ce que c’était le véritable pardon et depuis ce jour j’ai été affranchi de mon passée. Je ne vous parle pas du pardon que l’on proclame dans nos bouche mais du pardon qui s’en suit des actes.Du pardon qui pardonne tout et oublie tout. Ce pardon là qui est assimilé à l’amour parce qu’on a besoin d’avoir de l’amour en soi pour pouvoir pardonner car cet amour « est patient, il n’est point envieux, il est plein de bonté il ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l’injustice, mais au contraire se réjouit de la fidélité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. » (1 Corinthiens 13). Le jour où mon coeur s’était enfin disposé à comprendre ce passage biblique avec sagesse j’avais enfin été libérée enfin des chaînes de la rancune! J’avais décidé de tour laisser tomber, d’arrêter de m’infliger cette souffrance. N’as-tu pas remarqué que quand on décide de lâcher prise sur quelque chose, on se sent intérieurement et physiquement serein limite au dessus de tout , on ne prend plus à coeur toutes les attaques des autres et on relativise et simplifie tout. L’esprit de pardon est sans conteste le fondement sûr et indispensable d’une vie heureuse et victorieuse. Beaucoup prendront cela comme une faiblesse venant de vous et pourtant il faut être physiquement et moralement fort pour faire le choix du pardon dans nos vies

Le pardon n’est pas quelque chose qu’on fait pour les autres, mais c’est quelque chose qu’on fait pour soi,pour avancer.

Fais de ta vengeance le pardon 



Passionnément
Philo.

Publicités
Le pardon qui libère 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s